l’ostéopathie chez le nourrisson

Intérêts de l’ostéopathie chez le nourrisson
« Comme la jeune pousse est courbée, l'arbre se penche »
Ce proverbe américain résume très bien l’intérêt de l'ostéopathie chez l'enfant, et plus particulièrement chez le nourrisson. En effet on peut considérer la naissance comme un des plus grands traumatismes de la vie. Durant celle-ci, le crâne du bébé subit des contraintes maximales dues à l'étroitesse du passage à travers le bassin de la maman, et à la direction des forces de poussées de cette dernière.
Les pariétaux (os formant la voute du crâne) se chevauchent pour passer à travers le bassin, puis le nourrisson exécute une rotation de la tête et du corps, ainsi qu'une forte extension cervicale et dorsale. Heureusement, le crâne du nourrisson est une structure inachevée, car les os de son crâne sont constitués de noyaux d'ossifications, comme des plaques non soudées entre elles. Cette plasticité permettant ainsi l’accommodation du crâne lors du passage à travers le bassin de sa mère.
Ces contraintes peuvent laisser des blocages qui pourraient alors se révéler plus tard par diverses pathologies ou dysfonctionnements :
Conséquences de l'accouchement pour le nourrisson :
- torticolis congénital
- troubles digestifs
- troubles du sommeil
- cris /pleurs inexpliqués
Conséquences pour l'enfant :
-  troubles ORL à répétition
- troubles respiratoires (asthmes)
- troubles du comportement
- difficultés d'apprentissage
Le rôle de l'ostéopathe sera alors dans un premier temps d'effectuer ce que l'on appelle une « déprogrammation de la naissance », au cours de laquelle le nourrisson va retrouver la position qu'il avait lors de sa naissance.

Après cela l'ostéopathe commencera souvent son traitement par la base du crâne. En effet s'il existe des dysfonctions à ce niveau, cela pourrait entraîner une irritation du nerf vague au niveau de son émergence. Ce dernier innervant et donc contrôlant la totalité des organes du système digestif.
Les techniques crâniennes utilisées par l’ostéopathe sont des techniques très douces, visant à redonner une harmonie entre les différentes pièces osseuses formant le crâne du bébé, et notamment  à libérer les différentes branches nerveuses (comme celle du nerf vague au niveau de la base du crâne), artérielles, ou veineuses.
L'ostéopathe va également s'intéresser au diaphragme (muscle respiratoire), très important, ce muscle peut se trouver sous tension et compromettre tout le bon fonctionnement de tout ce qui se passe au-dessus (respiration, déglutition) et en dessous de lui ( digestion, reflux, colique...).
Enfin il pourra également examiner les vertèbres dorsales et cervicales et les normaliser par des manœuvres douces de libération tissulaire.
En moyenne, 2 à 3 consultations suffisent, pour régler le problème, cette durée variant selon la sévérité du problème et selon l'âge du nourrisson.
Tarif : 40 euros (cette consultation n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, mais étant agréée, ce montant peut vous être partiellement ou totalement remboursé par votre mutuelle)

Astrid DUMORTIER, OSTEOPATHE
Consultations à domicile ou au cabinet
06.36.36.36.58

N.B : toutes ces informations sont données à titre indicatif et peuvent varier selon les patients.