L’ostéopathie pour l’adulte et le sénior

 

Les motifs de consultations chez l'adulte et le sénior sont nombreux en ostéopathie

Des études scientifiques ont été menées afin d’évaluer les effets de l’ostéopathie sur les pathologies les plus courantes :

Chez des personnes souffrant de rachialgies 
Un traitement ostéopathique mené en parallèle à un traitement classique améliore l’état algique et psychologique  du patient à court terme et l’état psychologique à plus long terme.
Le fait que l’ostéopathe prenne en considération l’aspect biopsychosocial de la rachialgie et les bénéfices qu’en tirent les patients peut expliquer la raison pour laquelle les patients lombalgiques continuent à consulter l’ostéopathe à plus long terme (de 1 à 4 ans) sans pour autant en tirer profit sur leur état physique. 
 
Concernant les lombalgies
Sur 1334 patients lombalgiques, une étude a confirmé le bénéfice d’un traitement ostéopathique à 3 mois et à 1 année post-traitement. Chez les patients présentant une lombalgie commune aiguë ou récidivante pour lesquels les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont contre-indiqués, l’ostéopathie peut être une bonne alternative.
 
Concernant les hernies discales
L’ostéopathie aurait également des effets bénéfiques chez les sujets souffrants de hernies discales : l’approche est plus efficace et comporte moins de risques que la chimionucléolyse (opération consistant à retirer les noyau du disque intervertébral)
 
Concernant les cervicalgies
Le traitement ostéopathique est bénéfique indépendamment du fait qu’une cervicalgie soit chronique ou sub-chronique et d’autant plus si les manipulations sont accompagnées d’exercices. Une étude a montré que la manipulation d’autres structures avoisinantes telles que les dorsales hautes apporte également des bénéfices sur les cervicalgies. 

Chez des patients souffrant de céphalées 
Les manipulations (douces) cervicales réalisées sur les patients souffrant de céphalées seraient plus efficaces que le massage, et qu’elles auraient des effets à court terme comparables à celui des traitements habituels pour les céphalées cervicogènes ou les migraines. Une étude plus récente a montré l’efficacité des manipulations cervicales sur les céphalées cervicogènes à plus long terme (1 année).
 
Lors d’entorse de cheville
Un traitement ostéopathique effectué en urgence diminue la douleur et l’œdème rapidement après la manipulation et améliore l’amplitude de mouvement à une semaine.
 
Pour le syndrome du canal carpien

Une étude pilote non expérimentale évoque la possibilité que l’ostéopathie puisse être bénéfique à long terme (3 mois). Ces observations sont soutenues par d’autres recherches.
 
En gynéco-obstétrique

L’ostéopathie soulage les douleurs musculo-squelettiques des femmes enceintes et réduit leur besoin en médication avant et pendant l’accouchement.
Une étude rétrospective évoque la possibilité que le traitement ait également un effet bénéfique sur le futur nouveau-né en diminuant le risque d’accouchement avant terme et la présence de méconium dans le liquide amniotique. 

Chez le sénior et concernant l’arthrose
Cette pathologie est un processus évolutif qui débute chez l’adulte jeune. La prévention précoce des contraintes mécaniques vise à ralentir son processus d’apparition. Bien que l’ostéopathie ne soigne pas l’arthrose, elle peut minimiser les phénomènes douloureux résultants.
 
En gériatrie
L’ostéopathie semble avoir un effet bénéfique sur la capacité de récupération des patients hospitalisés pour une pneumonie. Les patients ont pu arrêter leur antibiothérapie deux jours plus tôt et leur séjour a duré deux jours de moins qu’habituellement.
De même, une étude a montré que l’ostéopathie pourrait avoir un effet bénéfique sur la réponse immunitaire des patients âgés vaccinés contre la grippe
 
Concernant la fibromyalgie
La dépression, la sclérose en plaques et les troubles fonctionnels digestifs, des études nécessitant de plus amples investigations laissent penser que l’ostéopathie pourrait être profitable pour améliorer la qualité de vie des patients souffrant de ces pathologies.

Finalement, tous motifs de consultation confondus, les patients sont très satisfaits de leur prise en charge ostéopathique et constatent généralement une diminution de l’intensité de leur douleur et une augmentation de leur mobilité.

Quels que soient la pathologie et l’axe de traitement envisagé par votre ostéopathe, celui-ci peut vous proposer de travailler en collaboration avec d’autres thérapeutes tels que votre médecin traitant ou un kinésithérapeute.

Il est important de rappeler qu’il n’existe pas de remède miracle pour une pathologie, mais c’est la contribution de chaque profession qui peut mener à la réussite d’un traitement complexe.

Tarif : 45 euros (cette consultation n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, mais étant agréée, ce montant peut vous être partiellement ou intégralement remboursé par votre mutuelle)


Astrid DUMORTIER
Consultations à domicile ou au cabinet
06.36.36.36.58

N.B : toutes ces informations sont données à titre indicatif et peuvent varier selon les patients.